Affrontement USA-Iran au Liban : contre-mesures et escalade

Par Elijah J. Magnier: @ejmalrai

Traduction : Daniel G.

L’été promet d’être long et chaud, alors que la tension monte entre Washington et Téhéran à l’approche des élections américaines et avec le resserrement de la « pression maximale » exercée par les USA. Après la Syrie, c’est maintenant au tour du Liban. L’échec financier du pays a atteint un point de non-retour. Les USA tentent de rendre le Hezbollah, le plus puissant des alliés de l’Iran, responsable des conséquences de cette grave situation économique, même si leurs propres porte-parole admettent le contraire. Cependant, l’Iran et son allié ont décidé que la société libanaise à laquelle appartient le Hezbollah ne sera pas intimidée ou poussée vers la famine. Il ne faudrait donc pas s’étonner de voir des navires iraniens s’amarrer au port de Lattaquié afin d’approvisionner le Liban en nourriture, énergie et fournitures médicales.

Le Liban est similaire à la province d’Ispahan par sa taille et son nombre d’habitants. Ce ne sera donc pas difficile pour l’Iran de préparer un ravitaillement mensuel en ressources pour éviter que les principaux alliés de l’Iran au Liban ne souffrent de la famine. Si l’Iran parvient à approvisionner le Venezuela de l’autre côté d’un océan, faire de même pour le Liban sera beaucoup plus facile, tout en faisant échouer la dernière tentative des USA et d’Israël de faire fléchir le Hezbollah.

Advertisements
Advertisements
Advertisements

Subscribe to get access

Read more of this content when you subscribe today.

L’Iran a convenu avec le gouvernement de Damas de mettre à sa disposition des biens d’une valeur 

Subscribe to get access

Read more of this content when you subscribe today.

Au Liban, les alliés de l’Iran s’organisent et examinent les mesures qu’il faudra prendre pour vaincre la menace de famine qui pèse sur le pays. Des réunions ont donné naissance à des comités chargés de planifier les commandes, la réception et la distribution des marchandises pour répondre aux besoins essentiels de la population. Les livraisons de carburant, de médicaments et de nourriture sont la priorité pour le Liban afin d’éviter une situation semblable à celle du Venezuela qui est devenue une réelle possibilité.

Subscribe to get access

Read more of this content when you subscribe today.

Ce que les USA et Israël n’ont pas prévu, c’est le fait que le fournisseur, qui nourrit et répond aux besoins vitaux de la population, gagne la reconnaissance et le soutien populaires. Cela pourrait mener à un changement dans la carte électorale du Liban et peut-être même à une constitution modifiée. L’effondrement de la valeur de la monnaie locale pourrait être suivi de toute une série de mesures qu’Israël et les USA n’ont pas prévues en choisissant le Liban comme prochain champ de bataille contre l’Iran.

À mes lecteurs : Je ne peux plus fournir un accès libre à mes articles. Je n’ai malheureusement pas d’autre choix que de demander votre soutien individuel. En vous abonnant, vous soutenez le journalisme d’enquête nécessaire pour bien comprendre ce qui se passe au Moyen-Orient. Merci à tous mes contributeurs.

Copyright © https://ejmagnier.com   2020 

Advertisements
Advertisements
Advertisements
Advertisements

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.