Les USA menacent l’Irak : Les attaques doivent cesser, sinon…

Par Elijah J. Magnier: @ejmalrai

Traduction : Daniel G.

L’administration américaine a menacé officiellement le gouvernement irakien en le sommant d’empêcher toute attaque d’insurgés contre ses forces, en particulier contre l’ambassade des USA à Bagdad. Sans quoi il s’expose à des conséquences désastreuses, y compris le recours à la force militaire, l’imposition de sanctions économiques et un boycottage politique de l’Irak.

Selon des responsables à Bagdad, « le secrétaire d’État des USA Mike Pompeo a informé le président de la République Barham Salih, le premier ministre Mustafa Al-Kazemi et le président du Parlement Muhammad al-Halbousi de la nécessité de stopper immédiatement toutes les attaques, en particulier celles contre l’ambassade des USA à Bagdad, sans quoi elle quittera la capitale irakienne ».

« Les USA vont imposer des sanctions à 36 Irakiens qui seront placés sous mandat d’arrêt international. L’administration américaine adoptera des mesures qui empêcheront toute forme d’aide économique à l’Irak, y compris l’exportation de son pétrole. L’option militaire sera envisagée contre les Forces de mobilisation populaire (FMP), en particulier “Asaïb Ahl al-Haq” and “Kataeb Hezbollah Irak”. Les forces US prendraient pour cibles leurs bases et bureaux en Irak en représailles aux nombreuses roquettes lancées contre l’ambassade des USA à Bagdad. Ces attaques devraient cesser immédiatement. » Tel était la teneur du message de Pompeo qui a été remis aux plus hautes autorités irakiennes.

Dès réception de la menace américaine, le premier ministre Mustafa Al-Kazemi a informé tous les principaux blocs politiques, surtout chiites, ainsi que les acteurs régionaux en Iran et au Liban. Des sources en Iran et au Liban ont déclaré que « toute attaque contre des missions diplomatiques étrangères est contre-productive et sert les ennemis de l’Irak et de l’Iran ». Des contacts ont été établis avec toutes les forces de la résistance irakienne connues pour s’assurer que toutes les attaques cessent et que ces forces dénoncent les attaques contre les missions diplomatiques étrangères.« Il ne fait aucun doute qu’il existe des groupes irakiens qui ne sont pas sous le contrôle de l’Iran ou des FMP. L’Iran aimerait voir les forces US quitter le pays. Le premier ministre al-Kadhemi a confirmé à l’Iran lors de sa dernière visite que les USA ont promis de quitter l’Irak avant la fin de l’année en cours. Il est possible que les USA restent au Kurdistan, mais ça, 

Subscribe to get access

Read more of this content when you subscribe today.

Advertisements
Advertisements
Advertisements

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.