La guerre israélo-iranienne qui n’arrivera pas

Par Elijah J. Magnier

Traduction : Daniel G.

L’Iran et Israël ont intensifié leurs campagnes de guerre psychologique, en feignant l’animosité et en donnant l’impression à ceux qui ne sont pas au courant des capacités de chaque partie que la guerre est à portée de main. Israël veut faire croire au monde qu’il s’apprête à lancer à tout moment une campagne militaire massive contre les sites nucléaires iraniens. L’Iran répond de la même manière, en indiquant son intention de détruire des dizaines de cibles en Israël même. Cette campagne médiatique n’est pas nouvelle et se poursuit depuis des mois. En fait, Israël pousse des cris d’orfraie chaque fois qu’il y a un rapprochement entre l’Iran et les USA ou qu’un vent d’optimisme souffle à Vienne en lien avec les négociations en cours concernant l’accord sur le nucléaire iranien. Cela indique que Tel-Aviv ne peut plus faire grand-chose pour empêcher la conclusion de l’accord ou la poursuite du programme nucléaire iranien.

Israël sait pourtant qu’il sera seul s’il attaque l’Iran, qui ne lui tendra sûrement pas l’autre joue. L’Iran n’a pas hésité à s’en prendre aux USA en abattant leur drone et en frappant leur base militaire en Irak. Le monde a été stupéfait d’apprendre que l’Iran avait informé de son intention le premier ministre irakien de l’époque, Adel Abdul-Mahdi, quelques heures seulement avant de bombarder la plus importante base US à un moment précis. La frappe iranienne a été considérée comme le premier défi militaire d’ordre qualitatif contre le pays le plus puissant du monde depuis la Seconde Guerre mondiale, lorsque le Japon a frappé les navires américains à Pearl Harbor, faisant 2 403 victimes et détruisant 19 navires et 300 avions au sol.

Si Washington avait répondu à la frappe d’Aïn el-Assad, l’Iran avait déjà le doigt sur la gâchette et était prêt à déclencher une guerre totale contre les bases et les forces US au Moyen-Orient. Cependant, le président Donald Trump a décidé de passer l’éponge sur ses 110 soldats blessés sans se lancer dans ce qui est la guerre d’Israël.

Israël a attaqué à plusieurs reprises des cibles navales iraniennes, tué des physiciens nucléaires iraniens, mené des opérations de sabotage dans des installations nucléaires, et déclaré à plusieurs reprises qu’il se préparait en vue d’une frappe aérienne importante contre l’Iran. Téhéran a répondu en attaquant plusieurs navires appartenant à des Israéliens et en menant différentes cyberattaques et opérations de renseignement contre Israël et des cibles israéliennes.

Toutefois, les experts militaires affirment qu’Israël ne peut pas frapper des cibles iraniennes en agissant seul. Si les USA l’aident, ils exposeront du même coup leurs bases militaires qui seront inévitablement visées par des missiles de précision à longue portée et des drones armés iraniens.Tout comme Israël, l’Iran mène une guerre psychologique en ayant publié un article dans le « Tehran Times » intitulé « Un simple faux pas! ». Il indique à Israël qu’il est prêt à frapper …

Subscribe to get access

Read more of this content when you subscribe today.

Advertisements
Advertisements
Advertisements

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.