Le Hezbollah et Israël en état d’alerte à la frontière : Opération popcorn!

 

DtlJc-dX4AApDsc

Par Elijah J. Magnier: @ejmalrai

Traduction : Daniel G.

Israël vient d’annoncer le lancement de « l’Opération bouclier du Nord », afin de « détruire les tunnels transfrontaliers du Hezbollah qui posent une menace imminente à la sécurité d’Israël ». Israël a envoyé ses forces spéciales chercher ces tunnels qui seraient utilisés en cas de réaction militaire du Hezbollah. De l’autre côté de la frontière, le Hezbollah a mobilisé ses troupes et ses forces spéciales (« al-Ridwan »), la procédure habituelle si Israël franchissait la frontière ou transformait son opération en agression contre le Liban. La mobilisation du Hezbollah est visible aux yeux et aux oreilles des Israéliens, mais imperceptible par les habitants du sud du Liban.

Des sources bien informées affirment qu’« Israël sent le sol bouger depuis quelque temps parce que le Hezbollah se prépare à une guerre à venir possible. La procédure israélienne est donc à la fois défensive et préventive, par crainte des surprises promises par le secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hasan Nasrallah. Sayyed Nasrallah a dit qu’il “portera la bataille en Israël plutôt que limiter les combats au Liban” ».

DtnrmDJVAAAPKx0

« Il est normal qu’Israël observe toutes les procédures militaires ou les préparatifs de guerre du Hezbollah, qu’il perçoit comme une source de préoccupation pour l’armée israélienne, en surveillant le renforcement des capacités militaires du Hezbollah et ses mesures offensives et contre-offensives à la frontière. Il est donc normal qu’Israël prenne des moyens de neutraliser ce que le Hezbollah compte faire et d’éviter des surprises désagréables », de poursuivre la source.

Ces derniers mois, Israël a renforcé la présence de ses drones dans le ciel du sud du Liban, en particulier des banlieues de Beyrouth. Selon la source, cette présence est concentrée au-dessus des camps d’al-Ahed et d’al-Raya, et des collines sablonneuses autour. Israël craint la présence de missiles souterrains dans le secteur et prend fort probablement des photos de tout changement à la topographie du secteur, de préciser la source, afin d’analyser et de comprendre ce que le Hezbollah mijote.

Dtkcsx7XgAA_mgp

Il ne fait aucun doute que le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a augmenté le niveau de tension entre Israël et le Liban. Il a souligné le danger que l’augmentation continuelle de la capacité militaire du Hezbollah représente pour la liberté d’action d’Israël lorsqu’il viole la souveraineté du Liban par voie maritime, terrestre et aérienne. Netanyahu a demandé à l’administration américaine de le soutenir contre le Hezbollah. Le Département d’État des USA a répondu présent en rehaussant le niveau de menace contre le Hezbollah et en ajoutant les noms de ses dirigeants et de bien d’autres chiites dans sa liste des terroristes. Le secrétaire d’État agit même à titre de ministre des Affaires étrangères israélien, en étant prêt à répondre au moindre désir prononcé par Netanyahu!

L’affrontement de 48 heures entre Israël et Gaza le mois dernier a démontré que Netanyahu n’est pas prêt à s’engager dans une guerre prolongée contre les Palestiniens, ni contre le Hezbollah de toute évidence. Les deux groupes ont développé leurs capacités militaires au point de pouvoir infliger des dommages considérables à Israël, malgré son immense puissance de feu.

DtL2wWuXgAMgnzz

Aucun premier ministre israélien n’est en position d’accepter les conséquences d’une guerre entre le Hezbollah et Israël. Netanyahu est prêt à lancer ses missiles de précision à longue portée contre la Syrie ou les Palestiniens, ou autoriser le Mossad à perpétrer des assassinats à l’étranger, mais pas à s’en prendre au Hezbollah, dont le dirigeant a promis des représailles immédiates en réponse à toute agression.

Il fait peu de doute que le premier ministre israélien a ordonné son « opération tunnel » à ce moment-ci pour évacuer la pression qui l’étouffe sur le plan intérieur. En effet, la police israélienne a recommandé d’engager des poursuites judiciaires contre lui pour des faits de corruption, de fraude et d’abus de confiance (en échange d’une couverture favorable à son égard par la société de télécommunications Bezeq). Nous aurions donc affaire ici à une opération « popcorn » orchestrée par Netanyahu, de façon à faire assez de bruit pour attirer l’attention du monde.

Si vous êtes intéressé par cet article, il serait très généreux de votre part de contribuer au moins d’1 Euro. Merci d’avance.

One thought on “Le Hezbollah et Israël en état d’alerte à la frontière : Opération popcorn!

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.