Alliances électorales secrètes en Irak : Moqtada al-Sadr domine

Par Elijah J. Magnier

Traduction : Daniel G.

De nouvelles alliances ont émergé des réunions intrachiites à Bagdad regroupant les partis politiques qui représentent le plus grand nombre de sièges au Parlement, ce qui leur permet, en partenariat avec les dirigeants sunnites et kurdes élus, de choisir le nouveau premier ministre, le président de la République et le président du Parlement. Cependant, ces alliances non déclarées avant les élections parlementaires ont suscité l’indignation d’autres partis politiques chiites qui n’ont pas été invités à rejoindre la coalition des groupes les plus importants. Cela a donc été perçu comme une tentative de les isoler et de réélire Mustafa Al-Kadhemi comme premier ministre, au détriment de la candidature de l’ancien premier ministre Nouri Al-Maliki. Toutefois, la réélection d’Al-Kadhemi ne se fera que si Moqtada Al-Sadr reste déterminé à le soutenir comme promis.

Subscribe to get access

Read more of this content when you subscribe today.

Advertisements
Advertisements
Advertisements

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.